Vue générale de l'éolienneL'éolienne Bollée de Dolus-le-Sec (Indre-et-Loire)

L'éolienne Bollée de Dolus-le-Sec pompe à nouveau l'eau comme il y a un siècle !

C'est le 22 mai 1896 que le Conseil municipal de Dolus-le-Sec, charmant petit village au Nord-est de Loches a décidé de faire installer, sur une parcelle de terrain donnée par le maire, Louis Martin, une éolienne Bollée pour l'alimentation en eau de la commune.
L'éolienne BolléeCette éolienne de 15 m de haut avec une turbine à vent de 2,50 m , modèle n°1 de la firme, pompait l'eau à 12 m de profondeur grâce à une pompe trois corps, qui présente la particularité d'être immergée.

Le pavillon d'orientation automatiqueLa machine, orientée par un système d'orientation automatique, se mettait en route dès que le vent dépassait 6 m/s. L'eau se déversait dans un bac où les habitants pouvaient puiser l'eau potable, puis dans un lavoir qui servait aussi à puiser l'eau pour les animauxLe lavoir.

Plus tard un réservoir cubique fut installé sur l'abri de la pompe pour assurer une réserve d'eau.

L'éolienne a fonctionné jusque dans les années cinquante. Puis, devenu insuffisante face aux besoins qui augmentaient, elle fut remplacée par un moteur électrique. Elle tomba dans l'oubli jusqu'en 1998, où la décision fut prise de la restaurer.
L'abri de la pompe soigneusement restauréLes travaux de réparation de l'éolienne, finalement assez bien conservée, la réfection de l'abri de la pompe après dépose du réservoir, la réfection du bassin et du lavoir, ainsi que du bâtiment qui les abrite ont commencé en juillet 2001 pour s'achever en novembre.

L'inauguration a eu lieu le 26 mai 2002.
Cette restauration exemplaire qui fait pratiquement l'unanimité et la fierté des habitants de Dolus-le-Sec s'est vue décerner un diplôme d'honneur par le Société pour la Protection des Paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF). Elle a permis à Régis Girard, un des artisans de cette opération de nouer des contacts avec les spécialistes du British Ingineerium qui travaillent sur l'éolienne Bollée en Grand-Bretagne et en particulier John Walter. De cette collaboration devrait naître un ouvrage " The Wheels of the Sky " (Les roues du Ciel), en anglais et en français.

L'éolienne fonctionnera en 2005 tous les premiers dimanches du mois. L'accès est libre dans l'enceinte de la machine. Groupes sur rendez-vous. Consulter aussi le site Web " The Éolienne Bollée