previous arrow
next arrow
Slider

Centrale Hydro-électrique , Long

La construction de la centrale a été décidée par délibération du Conseil municipal le 2 août 1900. La Commune de Long, l’une des plus riches de France grâce à l’extraction de la tourbe, a voulu donner à ses habitants le plus grand confort, l’électricité et l’eau. Imaginez la France en 1900. Peu de villes avaient l’électricité. La ville de Paris d’ailleurs n’était pas électrifiée entièrement. Les habitants de Long avaient la lampe au plafond au lieu de la bougie ou la lampe à huile ou à pétrole. Ils avaient également l’eau  » courante « , avec un robinet d’eau dans la maison en 1903. Long était très en avance pour son temps…
La première pierre fut posée le 21 juin 1902 et l’inauguration eut lieu le 7 juin 1903. L’usine a été construite par des artisans du village. Elle repose sur des pieux de hêtre de 8 m à 10 m de haut. Aujourd’hui encore, nous pouvons constater le savoir faire de l’époque ; aucune fissure. Cet édifice ne comporte au rez-de-chaussée qu’une seule pièce éclairée par sept grandes fenêtres.
Toutes les machines sont dans cette pièce. On se croirait dans un décor de Jules Verne. A l’étage se situe le logement du mécanicien. Le bâtiment en briques est recouvert de 3 toits à quatre pans et l’ensemble donne un bel édifice que l’on peut admirer du Pont Vincent. Les seules choses que vous ne pouvez pas voir lors de votre visite sont les chambres d’eau dans lesquelles se trouvent les turbines.
La prise d’eau a lieu dans la rivière Somme. Une chute d’eau d’une hauteur de 1,28 m avec un débit de 8 m3/seconde permet de faire tourner les 3 turbines qui développent une puissance totale de 130 CV. En 1903 cette puissance était suffisante pour la distribution de l’électricité et de l’eau dans tout le village. Cette centrale avait donc trois turbines à axe vertical situées dans des chambres d’eau entraînant trois génératrices (dynamos) tournant à 570 tours/mn pouvant débiter 20 kw/h absorbant chacune 31 CV en pleine charge, 167 ampères. Ces appareils ont été fournis par la Compagnie Générale d’électricité de Creil. Les deux premières turbines datant de 1902 avaient des régulateurs à boules (comme on pouvait en trouver sur les machines à vapeur). La troisième dynamo ne sera installée qu’en 1928 et son régulateur sera à huile. Elle est de plus petite taille et fournissait le progrès ! Le courant fourni était du courant continu avec une tension de 120 volts.
En 1903, il était prévu une lampe par maison. L’habitant payait son électricité à la lampe, pas à la consommation. Pour l’eau c’était la même chose, c’était un prix forfaitaire par robinet. C’était vraiment très intéressant… A cette époque l’électricité ne servait en majeure partie qu’à s’éclairer et lorsque le train passait au Catelet, il était signalé aux voyageurs qu’ils étaient à Long  » Ville Lumière  » puisque les rues étaient éclairées.
En 1961 la demande étant de plus en plus forte, la Commune doit se doter d’un moteur diesel pour palier au manque de puissance de la centrale. C’est la  » Machine infernale  » qui faisait un tel bruit qu’on l’entendait du village. Le mécanicien habitait le logement et son épouse devait mettre des allumettes entre ses verres pour ne pas les entendre s’entrechoquer tellement il y avait de trépidations.
En 1965, 1966, 1967 il y eut des inondations, et la chute d’eau nécessaire pour faire tourner la centrale n’était plus assez importante. Le Conseil municipal décide alors de se rattacher à EDF. Les habitants découvrent le  » 220 volts  » en 1968, set peuvent s’équiper en électroménager moderne. Bien sûr ils reçoivent la facture qui a du mal à passer mais la vie devient plus agréable, alors…
La centrale continuera à tourner jusqu’en 1974 pour fournir l’eau. Aujourd’hui, grâce à l’aide d’E.D.F., des Monuments historiques, la Commune de Long en a fait un musée. Si vous avez la chance que le niveau soit assez haut, vous pourrez encore assister à la magie de la fée électricité et voir s’allumer la lampe témoin de cette belle histoire.
Hors saison, cette centrale accueille des groupes sur demande et un guide leur raconte l’histoire de cette vieille dame. Il explique également la place de la Tourbe dans l’histoire du village. A la fin de la visite, il met en route une turbine et donne vie à la lumière électrique…

Ouvert du 01/05 au 30/09 du mardi au dimanche de 14 h à 18 h, ou sur demande pour les groupes.

Contact :
Mairie de Long
80510 Long
Téléphones : 03 22 31 80 21 ou 03 22 31 10 92 ou 03 22 31 82 50
Email : bacquet.lionel@free.fr
Site Internet : http://www.long.fr/