previous arrow
next arrow
Slider

Grand Moulin, Veigné

Veigné – 37250 (12 km SE de Tours par N10 et D17)
C’est en 1870 que, sur l’emplacement du moulin édifié en 1296, emporté par la crue de 1770, le grand Moulin fut reconstruit par le Conseiller Général del Castillo du canton de Montbazon, d’après les plans de l’architecte Bataille. La trésorerie du Conseil Général étant limité pour l’achèvement des travaux, on récupéra les bois de charpente des écuries du Château de Candé, situé à Monts, dont le maître de l’ouvrage était propriétaire. Le moulin, à l’époque, comptait 4 paires de meules, sur un mécanisme qui est toujours visible aujourd’hui. Il a employé jusqu’à 50 personnes.
En 1924, le moulin fut racheté par Georges Cornu, huissier de justice, qui y procéda à l’installation d’un moulin à cylindres. Pour pouvoir augmenter la puissance de la roue, il racheta les droits d’eau du moulin en aval, le « Moulin des Avrains ». La chute ainsi obtenue est d’un mètre, ce qui permet une force motrice de 90 à 110 chevaux. En 1926, fut construite une nouvelle roue de 17 tonnes, toujours en place, avec comme particularité une porte de vannes (une plongeant sous le radier, une vanne levante normale, et une vanne de crue). En 1960 le moulin cessa son activité.
L’enduit rose qui recouvre le bâtiment de 4 niveaux est constitué de chaux, sable et briques pilées. En durcissant, ce revêtement particulier était efficace contre l’humidité ambiante néfaste aux céréales et farines, expliquant cette couleur commune à plusieurs moulins de la vallée.
Propriété de la commune depuis 1981, et restauré, le moulin est devenu un Centre culturel aux nombreuses activités, faisant de ce site un lieu de rencontres, comme par le passé.

dimanche, 25 novembre, 2007