previous arrow
next arrow
Slider

Le Martinet de La Ramonde, La-Bastide-l’Évêque

Cette commune fut la capitale du cuivre en Aveyron. Les martinets du Lézert étaient les plus renommés de la région ; des chaudronniers très éloignés faisaient appel à leur compétence. Le site fut acquis par le Syndicat d’initiative en novembre 1995. Depuis, une équipe de bénévoles sous  la houlette de Bernard Marre, charron en retraite, a presque entièrement restauré le moulin, qui était, au départ, en ruine.
La caractéristique majeure de ce projet est l’originalité. Le martinet de la Ramonde est un bâtiment modeste dans une vallée très encaissée. Il est bâti au-dessous d’un barrage : l’estanc. Les roues à une seule jante et à palettes sont alimentées par un canal ou bésal. Une roue met en mouvement un arbre muni de quatre cames qui soulèvent le manche d’un marteau de grande dimension (lou malh). Le fer du marteau, pesant de 150 à 200 kilogrammes, pouvait faire jusqu’à 120 frappes par minute sur une enclume enchâssée dans le sol. Le local du martinet comprenait aussi une fonderie avec parfois deux fours, l’un pour fondre le métal, l’autre pour réchauffer les pièces avant martelage, deux soufflets actionnés par une deuxième roue plus petite, et le martinet lui-même.
Le métal en fusion puisé dans le creuset était versé dans des moules en terre réfractaire de différentes dimensions. La pièce de métal démoulée, plus ou moins lourde suivant la pièce à produire portait le nom de pastella. La pastella portée au moyen de pinces à mâchoires inégales était placée sur l’enclume et sous le marteau. Peu à peu la pièce s’évasait, les bords s’élevaient et l’ensemble prenait la forme d’une coupe. Elle était portée au feu régulièrement pour retrouver sa malléabilité. Le martinaïre, les jambes et les pieds recouverts de toile de chanvre pour se protéger de la chaleur, faisait pivoter la pastella sur l’enclume. En fin de travail, la coupe brute, dite coupe noire, était prête pour la finition, œuvre du chaudronnier traditionnel.

Descriptif de la visite :

• Présentation : Dans les Martinets on fondait le cuivre et on ébauchait des chaudrons appelés “Coupe noire”. Ils étaient ensuite livrés à des “Païdouliers” qui les finissaient en mettant les anses.

  • • Durée de la visite : 0h30
  • • visite guidée sur demande, Pédagogique pour enfants
  • • Parking, Salle projection, Animaux admis

Ouverture du 1er mai au 15 septembre (dernier jours pour les Journée du Patrimoine). Du 1er mai au 15 juin, les samedi, dimanche et Jours fériés ; du 15 juin au 15 septembre, les mercredi, samedi, dimanche et jours fériés, de 14h 30 à 18h. Groupes à partir de 20 personnes, toute l’année et sur rendez-vous.

Contact :
Martinet de la Ramonde
Gorges de l’Aveyron
Le Roc
12200 LA BASTIDE L’EVEQUE
Téléphones : 05 65 29 91 97 ou 05 65 29 92 67