previous arrow
next arrow
Slider

Moulin à vent de Montceau et Écharnant

Le moulin de Montceau est un moulin tour que son élégance fait paraître petit. La tour a été soigneusement ravalée à pierres vues et son sommet a été doté d’un libage en béton armé qui porte un chemin de roulement avec galets en acier. Elle abrite cependant sans difficulté dans sa circonférence deux grandes meules de carreaux de silex parmi les plus anciennes. Son arbre moteur, muni d’une tête en fonte (on reconnaît bien là la patte de Jean Bruggeman qui a conduit la restauration) porte deux ailes à toiles de 16 mètres avec barreaux de 2,40 m et cotterets. Curieusement ce moulin comprend des éléments modernes et d’autres plus « archaïques ». La transmission est moderne, rouet en bois équipé de petits alluchons engrenant sur une pelote en fonte. Le gros fer entraîne un hérisson de fonte et un engrenage de fonte actionnant la meule. Par contre le mécanisme de trempure est d’un modèle plus rustique, une simple poutre supportant le fer de meule, axée d’un coté sur un étrier en bois et commandé à l’autre extrémité par un contrepoids. La commande du frein est aussi particulière. Le levier est manœuvré par un tambour en bois que le meunier fait tourner en tirant sur une corde.