previous arrow
next arrow
Slider

Moulin à vent de Pech Rouzaud, Villeneuve-Minervois

Ce moulin se dresse sur une hauteur couverte de vignes, à 500 m du village au lieu dit Pech Rouzaud.
La date de 1819 est gravée sur la face latérale du jambage de la fenêtre du second étage : 1819 est sans doute la date de la construction.
Ce moulin était couplé avec un moulin à eau sur les bord de la Clamoux, en amont du village, à la sortie Nord, sur l route de Cabrespine. Tous deux appartiennent aux descendants du dernier meunier.
Le moulin à eau ayant été acheté le 8 octobre 1814, il est probable que le nouveau propriétaire a construit le moulin à vent peu de temps après. Il est attesté en 1828. La période d’exploitation n’est pas facile à déterminer. Les registres du Conseil municipal précisent que le moulin fonctionnait en 1850. Il est de nouveau cité en 1870 et 1890 avec un meunier dénommé OURLIAC.
La tradition familiale indique que Pierre OURLIAC fut le dernier meunier. Il est l’arrière grand-père du propriétaire actuel des deux moulins. On peut estimer que le moulin du Pech Rouzaud cessa de fonctionner ver 1890.

Le moulin se présente comme une tour tronconique à deux étages, entourée par une large motte artificielle maçonnée. L’intérieur de la tour est de forme cylindrique de 3,80 m de diamètre. L’épaisseur des murs est de 1,30 m à la base ; la hauteur par rapport au sol intérieur est de 6,50 m. La motte artificielle de 12 m de diamètre et environ 2 m de haut enserre tout le rez-de-chaussée, ne laissant qu’un étroit couloir de 1,70 m pour accéder à l’intérieur de la tour ; deux rampes d’escaliers permettent d’y monter directement. La tour et la motte sont construite en moellons de calcaire lacustre blanc. C’est la pierre du sol même sur lequel le moulin est construit. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de venant de carrières proches. La face sud présente des ouvertures superposées : la porte du rez-de-chaussée s’ouvre au fond du passage pratiqué dans la motte, celle du premier est accessible de la plate-forme, celle du second étage est en réalité une grande fenêtre. Une petite lucarne est pratiquée dans le haut de la tour au nord.

Avant la restauration, il ne subsistait ni planchers, ni mécanismes ; seuls, quelques restes de meules gisaient sur le sol. Le moulin a été entièrement restauré en 2001 et 2002 par le charpentier de moulins, Bernard GARIBAL, de Lautrec.

Il a été ouvert au public le 1er mai 2003. La « capelade », le toit est entièrement en chêne, y compris les chevrons ; une lucarne permet le passage de la tête de l’arbre moteur. La couverture est composée de planches de douglas situées dans le sens du pan et des tasseaux sont cloués sur les joints des planches pour éviter les infiltrations.
Une rainure pratiquée dans la planche sous le tasseau permet de canaliser l’eau de pluie vers le bas. Les ailes de 13,20 m d’envergure sont à barreaux et cotterets ; les deux cotés de l’aile sont asymétriques, 1,08m et 1,16 m. Les verges sont en pin d’Orégon, bois qui supporte la flexion et les intempéries, les barreaux et cotterets en châtaignier.
Les ailes sont garnies de 8 toiles en tissu synthétique imitant le lin. L’arbre moteur en chêne, repose sur des coussinets en bronze, à l’avant comme à l’arrière. Il porte un grand rouet en chêne garni de 49 alluchons également en chêne, qui engrène sur une lanterne à 9 fuseaux de buis. Celle-ci transmet le mouvement à la meule tournante par un gros fer… en bois terminé par une fourche métallique s’engageant dans l’anille. Les meules primitivement situées, en position intermédiaire, entre le premier et le second étage, reposent maintenant sur le plancher du premier étage. La mouture est recueillie dans la cave. Le moulin ne possède pas encore de bluterie.
Le moulin est ouvert du 1er mai au 30 septembre de 10h à 18,30, avec interruption entre 12 et 14 h en mai, juin et septembre, sans interruption en juillet et août.
L’entrée est gratuite pour les enfants accompagnés de leurs parents.
Les visites de groupes et de scolaires sont acceptées toute l’année sur réservation.
L’accueil des visiteurs se fait dans un bâtiment tout neuf mais très bien intégré dans le paysage, situé à quelques dizaines de mètres du moulin. s’y trouve une cave de vieillement de vin en fûts, une boutique de souvenirs et de produits régionaux et des salles de dégustation.
Le site est organisé, avec un grand parking gratuit, une aire de pique-nique, un point d’information touristique.

Contact :
F BENEZETH, le Moulin
11160 VILLENEUVE-MINERVOIS
Téléphone : 04 68 26 57 56
Email : moulin.11@wanadoo.fr
Site Internet : http://www.moulin-benazeth.fr/site/fr/