previous arrow
next arrow
Slider

Moulin de Courtelevant

Ce moulin à eau, antérieur au 18e siècle, est très représentatif de l’architecture locale. Il comprend deux bâtiments à quatre niveaux, l’un en pierre de calcaire (le plus ancien), de caractère franc-comtois et l’autre à pans de bois avec ses traits alsaciens.
Le moulin figure sur l’inventaire des biens de la seigneurie de Florimond, rattachée à la France en 1648 par le traité de Westphalie. La faiblesse du débit de la Vandeline fut compensée par la hauteur de la chute. Une roue à augets de 5 m de diamètre faisait tourner trois couples de meules. En 1731, Jacques Soudain prend la direction du moulin. Déclaré bien national, ce n’est qu’en 1805 que Jean-Pierre Marion, meunier à Courtelevant, en fait l’acquisition. En 1825, le moulin est équipé de trois paires de meules et d’une  » ribe  » (moulin à huile). En 1836 s’ajoute un foulon à chanvre. En 1905, Henri Marion arrête le moulin pour raison de santé et se recycle dans l’exploitation d’une fromagerie-beurrerie. Installée dans le sous-sol de la maison d’habitation, elle est mue par la roue hydraulique. Elle fonctionnera jusqu’en 1953. En 1988, l’Association des Amis du Moulin de Courtelevant entreprend la restauration du moulin et la remise en eau de ses biefs.
Ouvert du 01 /05 au 31/10 et toute l’année sur rendez-vous pour les groupes.

Contact :
Téléphone : 03 84 29 61 66
Site Internet : http://esiblote.club.fr/index49.htm