previous arrow
next arrow
Slider

Moulin de la Taillanderie, Nans-sous-Ste-Anne

Elle se situe dans la vallée encaissée du Lizon, à quelques kilomètres de la source, à mi chemin entre Salins-les-Bains et Ornans, à la limite des départements du Jura et du Doubs. La taillanderie est un bâtiment massif de style typiquement jurassien. La quasi-totalité des mécanismes et des martinets est actionnée par l’énergie hydraulique. Cette usine est une des quarante-huit taillanderies qui existaient dans le département du Doubs au XIXe siècle. Ces établissements étaient spécialisés dans la fabrication des outils taillants ou coupants, très utilisés dans ces pays d’élevage et de forêts où l’on faisait à l’époque tout à la main : il fallait des faux pour couper le foin, des faucilles pour couper le blé, l’orge et l’avoine, et des serpes et des haches pour abattre et façonner le bois. Créée en 1792, la taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne fut rachetée par la famille Philibert en 1865. En 1895, l’usine occupait 25 ouvriers et produisait 20 000 faux de grande qualité par an. Elle arrêta son fonctionnement en 1969. Tous les mécanismes et équipements sont présents. Parmi les machines les plus étonnantes, il faut noter les deux grandes roues à augets entraînant chacune deux énormes martinets et le martinet à  » platiner  » qui frappait jusqu’à cinq cents coups par minute.
Pour plus de détails Voir sur le site la rubrique  » Moulins curieux, curieux

Contact :
Téléphone : 03 81 86 64 18