previous arrow
next arrow
Slider

Moulin de Soleils, Trigance

Il était une fois, à deux pas d’une faille du grandiose et mystérieux Verdon, un petit moulin où, à l’ombre d’une grande roue plus que centenaire, vivait Paul, le meunier…
Construit au milieu du XIXe siècle, en 1861 pour être précis, le Moulin de Soleils a été le dernier moulin à eau et à farine de toute la Provence encore en activité. Avant que Paul Amoros reprenne cette affaire, différents meuniers se sont succédé, dont les « Demandolx », une vieille famille du pays, qui a donné un essor au Moulin de Soleils.
L’eau dévale de très haut, s’engouffre dans le canal, remplissait en cascade cristalline tous les godets de l’immense roue à augets, laquelle, par démultiplication, entraînait un engrenage de rouets aux dents de bois et d’acier. L’eau est acheminée depuis le Riou, par un chenal en bois. Les paquets d’eau en tombant sur la roue la faisaient tourner. La roue du moulin représente pour nous, pas seulement l’union entre les êtres mais aussi la présence des éléments tels que le feu, l’air, l’eau et la terre, sans oublier la puissance spirituelle du Pays du Verdon.

  • « Le travail de la terre nourricière… Un peu de soleil …
  • Un peu d’eau …
  • La caresse du vent sur les épis …
  • Les meules ont bien broyé les grains de blé …
  • La farine est là, fluide et naturelle …
  • Il faut faire le Pain, maintenant … »

« Travailler mon pain à la main en respectant les proportions, est primordial. Je fais mon pain en mélangeant 80% de farine de blé, 10% de farine de seigle 10% d’épeautre. Le seigle pour la rusticité, l’épeautre pour la richesse en protéines, le blé parce que le pain se fait avec du blé !
Et cet amalgame, ce mélange de céréales, avec un peu d ‘eau de source, du sel de Guérande, et du levain, après un temps de gestation : la levée de la pâte, le moulage du pain, la forme du pain et la cuisson, devient Le Pain. »
Dans une ambiance à la recherche du temps perdu, vous pourrez apprécier les crêpes au sarrasin et au froment…

Depuis juillet 2005, le moulin ne tourne plus.
Le meunier est devenu Maître Cornille …
La vieille roue est maintenant coincée … Il faut la restaurer …
Toujours pas de réponses concrètes par ceux qui pourraient mettre la main à la poche … Ce n’est pas faute d’avoir essayé,
La REFLEXION pour la REFECTION est engagée …
Mille excuses de ne pouvoir vous présenter le moulin à … eau en fonctionnement comme … à … vent.

Paul, le Meunier

Contact :
Paul Amoros
Email : moulin.soleil@orange.fr
Site Internet : http://moulinsoleils.free.fr/