previous arrow
next arrow
Slider

Moulin du Mayne ou Grand Moulin

Propriété de la commune d’Arbis, le moulin du Mayne ou Grand Moulin, situé sur le ruisseau de Saint-Pierre-de-Bat, dérivation de la rivière l’Euille, est aujourd’hui sans affectation.

Formé d’un seul corps de bâtiment, l’établissement apparaît dans les textes en 1500 à l’occasion du fermage de l’installation par Charles de Castelnau, receveur de Benauges en faveur de Pierre Arnaud de Rabas. En revanche, la façade occidentale du moulin révèle une archère en croix pattée en contrehaut de la vanne de fuite, laissant supposer une construction du XIIIe siècle. Le moyen appareil d’un mur de refend tend à confirmer cette datation ainsi que sa porte d’origine plein cintre, encore visible bien que masquée.

Il fit l’objet de l’inventaire des biens attachés au château de Benauge, à la mort d’Etienne de Gombault, en 1729.

Le moulin était l’un des principaux établissements industriels de la Benauge du fait de l’importance de son activité économique, et ceci jusqu’ à l’époque moderne.

Tardivement associé à la métairie du Mayne distante d’une centaine de mètres, le moulin est inscrit au cœur d’un domaine agricole et industriel historique d’autant plus remarquable que les bâtiments n’ont subi que peu de modifications ou d’aménagements au cours du XXe siècle.

La salle des roues, bien qu’endommagée par de probables pillages, suggère l’organisation spatiale et révèle la réalité matérielle des roues motrices et des maçonneries médiévales et modernes.

L’exploitation de l’établissement fut, pendant quatre siècles, aux mains des familles Domec et Fradin qui assurèrent la production de farines de froment et de seigle. L’existence d’un fonds d’archives privé unique, cohérent et quasi continu (contenant notamment de précieuses correspondances et pièces de comptabilité) depuis le début du XVIIIe siècle jusqu’aux années 1920, consacre le caractère remarquable du bâtiment. Documents appartenant aux héritiers Domec.

Ce moulin s’inscrit dans un riche ensemble communal et local- d’époques diverses- autour du château de Benauges. Il suffit d’énumérer : la maison du juge du bourg, les geôles de Fort Pelat, la maison (forte) de Domingue, la fontaine bâtie de La Mazerolle, les lieu-dits comme le Faucouney, le Tribu, l’église et ses chapiteaux, sa croix médiévale. Mais on peut voir aussi d’autres moulins à eau et à vent, des puits couverts, de rares fours à pain (la plupart ont été détruits), des carrières de pierres, d’exploitation parfois très anciennes, des maisons basses avec l’extérieur en moellons et des cloisonnements intérieurs en torchis, aux charpentes de type « homme debout » …

 

Contact :
Association de sauvegarde du moulin du Mayne et des amis du patrimoine
Annette Pezat
Site Internet : http://moulindumayne.blogspot.com/p/rapide-historique.html