previous arrow
next arrow
Slider

37 – Les Moulins à eau de la vallée de l’Authion

Par G.H Penet

La rivière Changeon (dite aussi Le Doit dans les anciens textes, et L’Authion) prend sa source à la limite de l’Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire, au nord ; avec ses divers ruisseaux, grossie du Lane, elle forme l’Authion, affluent de la Loire, sur sa rive droite. Elle fournissait l’énergie à 22 moulins dans le passé, lors du recensement de 1879, époque de l’apogée des moulins à eau dans ce val, 19 moulins étaient en fonctionnement avec diverses activités : à blé, à tan et à foulon. En 1939 seulement 7 moulins étaient encore producteurs de farine sur ce cours d’eau.

Il reste aujourd’hui 9 moulins, dont les plus anciens (antérieurs à 1790), en chômage, ont conservé leur caractère, avec une partie de leurs mécanismes intérieurs, même s’ils sont devenus résidences, chambres d’hôtes, Gîte rural, ou lieu de travail

Alors que l’Administration, en 2015, ne songe qu’à effacer les installations hydrauliques, menaçant ainsi la survie des derniers moulins, et bien que la DIG (Déclaration d’Intérêt Général) mise en place sur le Changeon par son syndicat de rivière s’engage par écrit à protéger quelques-uns de ces survivants, il est temps d’évoquer un moulin qui, de par son origine antérieure à la révolution est dit « Fondé en titre » (mention héritée des droits d’eau de l’époque seigneuriale) qui revit aujourd’hui, le seul sur cette rivière avec sa roue en fonctionnement.