previous arrow
next arrow
Slider

67 – Barr. Construction d’un pont en anse de panier

par Clémentine et Bernard Pacherie

Extrait d’un article de 2 pages avec plan et photos

 

En 2003 nous avons acheté un ancien moulin à grain, construit vers 1750, sur la Kirneck, rivière peu importante qui prend sa source au pied du Neuntelstein à 930 m d’altitude. Transformé en moulin de bois de teinture connu sous le nom populaire de Bloejholzmehl en dialecte alsacien signifiant en français : moulin du bois bleu. Ce terme est synonyme de « bois de campêche » arbre d’Amérique tropicale (Mexique) de la famille des césalpinées, qui fournit un bois dur et compact et renferme une matière colorante rouge, l’hématoxyline. L’activité du moulin s’est arrêtée lors de l’apparition des

couleurs chimiques. Il est alors devenu simple maison d’habitation. Initialement 2 ponts en pierre enjambaient le cours d’eau. Le plus ancien, daté de 1763, est toujours existant (mais demande restauration). Il constituait l’accès principal pour l’acheminement de la marchandise. Le deuxième

qui donnait accès au niveau de l’activité professionnelle proprement dite a été détruit par un précédent propriétaire en 1991 (selon les informations recueillies). Il paraissait naturel de le rebâtir en harmonie avec le paysage. (photos : le moulin en 2015, en partie restauré, et en 2003 lors de

l’acquisition).

Nous avons eu l’autorisation de le reconstruire le 3 juin 2014 (dossier de 22 pages déposé en 3 exemplaires auprès de la Direction Départementale des Territoires, Service de l’Environnement et de la Gestion des Espaces, Pôle Eau et Milieux Aquatiques de Strasbourg, le 24 février 2014, auquel il

a fallu rajouter un complément d’informations le 27 avril 2014, modifiant le projet initial et passant d’une voûte en arc de cercle à une voûte en anse de panier). Les travaux ont duré du 20 juin 2014 au 31 août 2014. La conception et la réalisation, oeuvre d’un seul homme, ont demandé 1 000 heures de travail. L’ouvrage est une anse de panier à 4 centres avec une ouverture de 2,96 m et 1,12 m sous la flèche, s’y ajoute une petite arche de décharge de 0,60 m d’ouverture ; il est composé d’environ 150 blocs de grès rose de 60 à 80 kilos. Le tablier a une longueur de 4,75 m et une largeur de 1,73 m, 5 tonnes de mortier ont été nécessaires, et le poids de l’ouvrage est d’environ 15 tonnes