previous arrow
next arrow
Slider

Il y a 80 ans, Herman Armour Webster et Germaine Huard découvraient les moulins de Vendée (1936 – 1939)

Textes de 6 pages extraits des carnets de route rédigés quotidiennement par Germaine Huard. Le couple Herman Armour Webster et Germaine Huard visitera, photographiera et fera dessins et aquarelles de 92 moulins vendéens.  Archives Christian Porcher

Itinéraire du 30.9.36 …Maintenant nous quittons la Loire-Inférieure et entrons en Vendée. Le caractère change tout de suite c’est le marais avec les bourrines basses à toit de chaume ou tuiles rondes, les murs chaulés d’un blanc cru, les meules de paille sont couvertes de résilles de cordes, des bouquets d’arbres légers près de la maison, des tamarins le plus souvent, c’est très hollandais d’aspect et si joli. Le paysage nous plait beaucoup à tous les deux. Un grand ciel qui s’en va à l’infini, le terrain plat sans relief coupé de canaux. La couleur est belle et harmonieuse. Par la N 758 nous arrivons à Bouin, la ville est charmante et semble dorée dans la lumière du soir; elle était ceinturée de moulins à vent comme toutes les petites villes de la région. J’en compte 7 sur ma carte d’état-major de 1910 – 2 seulement ont survécu …

Saint-Jean-de-Monts, moulin des Loires, brûlé en 1793 reconstruit en 1806, meunier Jacques Lhériteau, (visite du 1.10.36): Haut moulin-tour de pierre crépie, rond, droit, de 3 étages, ailes Berton de 17,30 m d’envergure, toit de longues lattes de bois foncé avec girouette, construction circulaire en pierre à la base de la tour. Le moulin est monté d’une façon très moderne: 2 paires de meules de 1,50 m de diamètre, 1 moulin à cylindres mixte, 1 bluterie à brosse servant au travail des meules, 1 planchister pour le travail des cylindres, 1 nettoyeur, 1 moteur à huile lourde. Fait farine de blé et céréales secondaires. (…)

Nous continuons notre route vers la Guérinière qui possède le groupe le plus important de moulins à vent. La carte d’état-major en indique 5 mais nous n’en voyons que 4 en ligne à peu prés à égale distance les uns des autres, 50 m peut-être. Cet alignement de moulins à vent ajoute beaucoup à l’attrait de la Guérinière, c’est regrettable qu’il n’y en ait plus qu’un seul en activité, ne tournant qu’avec 2 ailes (l’année dernière il en avait 4), il avait aussi un papillon d’orientation en 1936. Chaque année un petit ou un grand morceau du moulin s’en va. Web fait un très bon croquis.

Consulter également :

Moulins de France n° 78 avril 2009. Herman Armour Webster (1878 – 1970) et Germaine Huard (1899 – 1980), deux précurseurs de la recherche de terrain et de la sauvegarde des moulins à vent en France, par Jean-François Amary et Christian Porcher.15 pages.

Moulins de France n° 90 avril 2012. Il y a 79 ans, les moulins de la Loire-Inférieure étaient découverts par Herman Webster et sa compagne, par Christian Porcher. 4 pages.

Histoire de la Société des Amis des Vieux Moulins 1928-1941, par André Coutard, avec la participation d’Annie Bouchard, préface et notes de Christian Porcher. 150 pages, d’après les archives retrouvées du docteur Paul Hélot. Herman Webster était le vice-président de cette société. Edition FFAM 2015. Disponible sur commande.