previous arrow
next arrow
Slider

L’hydroélectricité

L’Ain a fait partie des départements pionniers dans ce domaine : dès les années 1880, des centrales hydrauliques fournissaient le courant d’éclairage dans plusieurs communes, notamment dans le Bugey. Quelques exemples : la ville de Bellegarde, éclairée à l’électricité dès 1884 sous l’impulsion des ingénieurs suisses Pierre et Louis Dumont ; Culoz, où les mêmes industriels équipèrent une chute de 150 m en 1887 ; Divonne-les-Bains, où la centrale qui alimentait l’établissement thermal a été préservée grâce aux efforts d’une association ; les audacieuses réalisations de la société des Forces motrices de l’Oignin, affluent de l’Ain, à partir des années 1890, sans parler du rôle des moulins de plaine dans cette électrification précoce. Au milieu du XXe siècle, la construction du barrage de Génissiat, entre l’Ain et la Haute-Savoie, marque le début de l’équipement massif du Rhône, suivi par celui de la haute vallée de l’Ain.

Nous donnerons un exemple de centrale de puissance moyenne (Neuville-sur-Ain), puis nous présenterons quelques réalisations récentes dans le domaine de la micro-hydraulique.