previous arrow
next arrow
Slider

Pays-Bas : Les moulins de Kinderdijk

Par Bruno DEMONT

Extrait d’un article de 4 pages avec plan et photos de l’auteur.

 Kinderdijk est un village des Pays-Bas situé sur le territoire d’Alblasserdam et de Nieuw-Lekkerland, à environ 15 km à l’est de Rotterdam. Depuis 2013, le village fait partie de la nouvelle commune de Molenwaard.

Le village se trouve au confluent des rivières Lek et Noord. Pour drainer le polder, un système de moulins à vent a été construit vers 1740. Ces moulins à vent sont désormais l’ensemble le plus important et le mieux conservé des Pays-Bas. Le site de Kinderdijk est l’un des lieux touristiques les plus connus et visités du pays. Il a été reconnu comme faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1997.

Ces moulins de polder, au nombre de 19, sur deux rangées, ont été construits en 1738 et 1740 pour éviter les inondations. Depuis des siècles, Kinderdijk gère les eaux d’Alblasserwaard. La région est constituée d’un réseau de canaux, de bassins et de moulins grâce auxquels l’eau des polders est évacuée vers la rivière Lek (A). La campagne environnante libre de toutes constructions, condition nécessaire à une mise à profit optimale du vent, est toujours en partie inchangée.

Sur le site de Kinderdijk, 16 moulins sont distingués par leur numéro ; seuls 3 moulins ont un nom :

-8 moulins sur le Nederwaard (B) ou Nederwaard Molens 1 à 8

-8 moulins sur I’Overwaard (D) ou Overwaard Molens 1 à 8

-2 moulins sur le polder de Nieuw-Lekkerland ont un nom. Le Haut Moulin, Hooge Molen (17) fut construit en 1740 et est le seul équipé d’une vis d’Archimède. Le Petit Moulin ou Bas Moulin, Kleine Molen ou Lage Molen (18), fut construit en 1761.

-1 moulin sur le polder de Blokweer (19), de Blokker ou Blokweerse Wip : c’est un « moulin wip » construit en 1620 ; il a brûlé en 1997 mais a été reconstruit.

À l’origine il y avait un vingtième moulin, le Oude Molen [= Vieux moulin], mais il s’est effondré en 1945.

Nederwaard (B). Les huit moulins tronconiques en briques du Nederwaard ont une calotte en chaume tournante orientable de l’extérieur et une roue à aubes intérieure. Les moulins du Nederwaard ne sont pas alignés en droite ligne mais décalés, ceci afin de ne pas se couper mutuellement le vent, surtout en cas de vent d’ouest dominant. Construits en 1738, ils appartenaient au « waterschap » (administration des eaux) Nederwaard.

 

Overwaard (D). Ce sont des moulins octogonaux en bois construits en 1740 ; ils appartenaient au « waterschap » Overwaard. Autrefois au nombre de 11, ces 8 moulins sont des moulins à calotte tournante orientée de l’extérieur et ils ont aussi une roue à aubes intérieure. L’Overwaard fit construire ces 8 moulins sur la digue de ceinture de son bassin haut. Parmi ces 8, le quatrième est un ‘contre-moulin’, c’est-à-dire qu’il disposait de 2 cours d’eau, avec chacun une roue à aubes, l’une pour pomper l’eau du bassin bas vers le bassin haut, et l’autre pour pouvoir faire l’inverse lorsque, l’été, la partie haute du bassin collecteur devait être asséchée comme pâturage. La partie permettant le pompage inversé n’a été utilisée que de 1744 à 1800. La nécessité de la seconde roue à aubes n’a en fait plus existé à partir de 1800 car le bassin haut n’était que sporadiquement utilisé. En 1799, la roue à aubes a été enlevée et la goulotte fermée. Durant la dernière restauration, la contre-goulotte a été rétablie. On prévoit de replacer aussi la roue à aubes (qui devra être reconstruite). Étant plus légers, les moulins en bois de l’Overwaard nécessitaient des fondations moins lourdes. En 1982, le deuxième moulin de l’Overwaard a brûlé. Il a été reconstruit et présente maintenant la plus grande envergure de tous les moulins de Kinderdijk, ses bras font 29,56 mètres.