previous arrow
next arrow
Slider

Moulin de Ligny

En plein cœur du village de LIGNY LE CHATEL, dans la vallée de Chablis, ce sont trois moulins qui existaient. Le Moulin de fées qui est à l’entrée du bief dérivé de la rivière SEREIN, et deux moulins en aval.

Le moulin de Ligny se situe en plein cœur de la bourgade de LIGNY LE CHATEL ; en amont, un lavoir datant du XVe siècle restauré récemment.

A la lecture des documents retrouvés aux archives départementales, ce moulin existait déjà au XIIIe siècle : Ces trois moulins fussent déjà anciens en 1293 lorsque les deux derniers ont été donnés à l’hôpital de Tonnerre, on se saurait mieux faire aujourd’hui.

Il aurait été ravagé par un incendie « ces usines ayant été consumées avec plusieurs maisons de Ligny, lors de l’incendie qui eut lieu le 26 avril 1634, » et vendu pour 4 livres de rente et 4 sols dix deniers pour reconstruire le foulon et le battoir.

Le moulin jouxte la maison de Marguerite de Bourgogne, reine de Sicile, comtesse de Tonnerre, et date des XIIIe et XVIe siècles.

C’est qu’en 1708, il reçoit du beau monde…..sommes arrivés au demeure de moulin de Ligny ou estons en compagnie de dame Marquize Denailly.

et 90 ans après… en 1798 nous parlons de dispositions techniques !! Une convention datée du 19 ventôse An 6 (9 mars 1798) et dont en voici les dispositions : le déversoir situé près du foulon aura six pieds de longueur ; les cinq vannes seront mises au niveau du déversoir qui est aussi le niveau de la face supérieure de lécheunet qui conduit l’eau aux piles du foulon. Le Sieur Voillemain devait d’ailleurs maintenir l’eau de la retenue au niveau du déversoir et de son côté le fermier du moulin de l’Hospice ne devait pas détourner les eaux en la faisant passer par la vanne de décharge.

En 1826, le Sieur Voillemain propriétaire d’un foulon et d’une huilerie situés à Ligny sur la rivière du Serein demande à changer son huilerie en moulin à blé. Ces deux usines se trouvent sur la même retenue en aval du moulin à blé de l’hospice de Tonnerre. L’huilerie a été construite par le Sieur Voillemain, à la place d’un foulon qu’on avait substitué à un battoir à écorce. Le foulon et le battoir …

C’est là que j’en déduis qu’il était foulon, moulin à chanvre, puisqu’il est situé chemin du routoir (le routoir étant un marais où le chanvre trempait avant d’être traité) le marais était situé à l’emplacement du parking derrière le lavoir.

C’est en 1889 qu’a lieu la première enquête en vue de la réglementation des deux moulins, dont le moulin de Ligny, puis une seconde, pour enfin donner naissance au règlement d’eau le 4 janvier 1890 formant règlement de l’usage de la force motrice.

Au début du 20e siècle en octobre 1921 les roues hydrauliques des deux moulins sont remplacées par des turbines.

En 1925, il devient usine électrique qui va compléter l’alimentation électrique du moulin de la providence (juste en dessous) qui est lui-même une scierie, scierie qui fonctionna jusqu’à la fin du 20e siècle.

C’est le 27 novembre 2007 que je deviens meunière de ce beau moulin, riche de son histoire, il avait été partiellement restauré par ses propriétaires. La meunerie n’a pas du tout été travaillée mais dépouillée de tous ses outils et accessoires. Reste bien sûr la turbine, nous avons changé les vannes qui ont rendu l’âme à mon arrivée et nous attelons à nettoyer la turbine.

Les projets ne manquent pas, beaucoup de travail en perspective !

Contact :
Hélène Couturier
1 chemin du routoir
89144 LIGNY LE CHATEL
Portable : 06 71 622 832
Téléphone : 09 52 23 45 89
Email : helcouturier@gmail.com
Site Internet : http://lemoulindeligny.canalblog.com/